pomme au quotidien

Manger une pomme au quotidien pour éviter la consultation d’un médecin

Selon le vieux proverbe, manger une pomme chaque jour permet d’éloigner le médecin. Des experts de l’Université du Michigan se sont lancés dans la vérification de ce vieil adage afin de s’assurer si c’est vrai ou pas.

Pour ce faire, ils ont comparé la santé des personnes adeptes de pommes et ceux qui n’en mangent pas. L’étude a été réalisée sur 8 399 Américains (de 2007 à 2010). En tout, 9% (753 individus) seulement mangeaient une pomme par jour (jus de pomme, tarte, etc.). Les résultats de l’enquête montrent que ceux qui mangeaient une pomme par jour étaient moins tentés par la cigarette. Pour ce qui est de la visite d’un médecin, ils ne consultaient que peu fréquemment les médecins. Cela dit, la différence n’était pas vraiment importante vis-à-vis d’une personne qui ne mange aucune pomme après avoir ajusté les particularités de la morphologie des individus étudiés et les facteurs socio-économiques.

De ce fait, une pomme au quotidien ne permettrait pas de se passer du médecin. Toutefois, il peut éviter le recours au pharmacien. Selon les données recueillies, après ajustement de tous les facteurs, ceux qui mangent une pomme quotidiennement n’ont demandé que peu d’ordonnances pour les médicaments comparés aux autres.

D’après un chercheur affilié à l’étude, Matthew Davis, l’étude n’annonce pas que la consommation de pommes n’est pas une bonne habitude.

Par ailleurs, la véracité de l’étude a aussi ses limites. En effet, elle n’a été basée que sur l’autodéclaration. Elle concerne uniquement la relation entre manger une pomme et recourir aux services de santé. Elle n’explore pas le lien de cause à effet.

Le docteur d’une clinique à Cleveland, Michael Roizen, explique que les gens qui mangent une pomme par jour jouissent des bénéfices octroyés par ce fruit. La pomme contient des fibres et n’apporte que peu de calories, c’est-à-dire qu’elle comble l’estomac et rassasie longtemps.

La pomme est également considérée comme un moyen de prévention contre les maladies cardiovasculaires, le surpoids ou encore le diabète. Cependant, la nutritionniste Samantha Heller, stipule qu’une pomme par jour ne permet pas de lutter contre les conséquences du ‘régime alimentaire occidental’ constitué d’aliments transformés, de bouffe-rapide, etc.