Cannabis

Traitement avec cannabis : Son utilisation est désormais remise en question

L’analyse d’essais cliniques faite par les scientifiques américains a montré que le cannabis ne serait pas aussi efficace qu’on le croit en tant que traitement. Ils affirment que c’est inutile et peut même se montrer dangereux.

Ceux qui consomment du cannabis comme traitement sont choqués par cette publication. Récemment, le journal JAMA a publié les analyses de plusieurs scientifiques concernant l’efficacité de cette drogue. Après avoir observé 79 essais cliniques comprenant autour de 6 500 patients, ils jugent que la plante verte serait bien plus dangereuse que vertueuse.

Cela fait de nombreuses années que les scientifiques et la population louent les vertus thérapeutiques du THC (Tétrahydrocannabinol) dans le cannabis. Cela a incité plusieurs pays et États américains à approuver la conception de médicaments à base de cette plante (dronabinol, nabilone…), par exemple pour traiter les vomissements à cause de la chimiothérapie ou encore la perte de poids chez les individus touchés par le SIDA.

Dirigée par Ryan Vandrey, l’équipe de scientifique qui a conclu l’analyse propose donc ici une douche froide pour les consommateurs de cannabis. D’après les observations faites, l’analyse des études menées dans le passé par les chercheurs ne permet pas d’établir une réelle efficacité des cannabinoïdes.

Parmi les 79 essais cliniques étudiés, il n’y a que 2 d’entre eux qui proposent des effets positifs relatifs à la prise de cannabis. Ce faible taux indique notamment que les molécules de ce produit ne se montrent pas efficaces comme traitement. Par ailleurs, 62 essais indiquent des effets secondaires néfastes, dont une fatigue anormale, des étourdissements, une désorientation, des hallucinations, un sentiment d’euphorie…

Les scientifiques ayant réalisé l’étude insistent donc sur l’importance de procéder à des essais cliniques plus poussés et des recherches additionnelles afin de confirmer réellement les effets du cannabis. Mais jusque-là, ils suggèrent aux autorités de suspendre l’usage du cannabis jusqu’à ce qu’on puisse vraiment connaître les effets de ce produit.