Dans le monde du bricolage, et surtout de la mécanique, il est primordial de s’équiper de tous les outils nécessaires. Parmi les plus importants, on retrouve la clé à fourche avec ses différentes tailles. En effet, cette dernière est l’un des outils de bricolage les plus réputés, étant donné ses différents domaines d’utilisation. Pour tout savoir sur la clé à fourche, continuez à lire cet article !

Quels sont les différents types de clé à fourche ?

Essentielles pour les assemblages, les clés plates ont pour but de serrer et de desserrer des vis et des écrous spécifiques à tête :

  • Hexagonale ;
  • Carrée ;
  • A empreinte.

Elles sont caractérisées par leur ouverture plate et fixe et leur forme unique qui leur permet d’atteindre tous les vis, même dans les endroits les plus étroits.

Bien qu’elles aient été classées comme clés à fourche lors de leur première apparition sur le marché, les clés à tête réglable ont rapidement pris leur indépendance. Aujourd’hui, elles appartiennent à une toute autre catégorie de clés et sont aussi utilisées que la clé à fourche.

On trouve sur le marché une multitude de choix en ce qui concerne les clés à fourche, voici les modèles les plus communs :

La clé à fourche classique

C’est la plus répandue chez les bricoleurs. Cette clé est munie de deux extrémités avec un embout en forme de “U” sur chacune d’elles. Le serrage/desserrage peut se faire soit par-dessus, soit par les côtés, par exemple lors du serrage d’un écrou sur un tuyau.

Différentes clés sont conçues pour des vis de tailles différentes. Ainsi, le calibre des têtes varie entre 3,2 mm et 44 mm.

Il est possible d’acheter des clés à fourche individuelles selon le besoin ou de prendre une pochette qui contient toutes les têtes pour éviter d’acheter la tête correspondante à chaque fois.

La clé à fourche mixte

Aussi appelée “clé mixte”, celle-ci est de loin la clé la plus présente dans la caisse du bricoleur. Elle est composée de deux extrémités différentes : l’une en fourche, l’autre étant une tête polygonale 12 pans (communément appelée clé à œil).

La clé mixte permet aux bricoleurs de limiter le nombre de clés transportées lors des déplacements, elle est donc fortement appréciée par ces derniers. Elle peut être plate comme inclinée pour donner un meilleur accès à la vis, même si elle est entourée d’obstacles.

La clé à fourche désaxée

Celle-ci fait gagner un temps énorme à son utilisateur grâce à son axe incliné de 15° entre le manche et la fourche. Elle procure une plus grande amplitude lors des opérations de serrage et desserrage. Si la vis arrive en butée, il suffit de la retourner pour remettre cette dernière au même endroit et recommencer l’opération.

Comment choisir sa clé à fourche ?

Bien qu’elles puissent paraître identiques, les clés à fourche possèdent certains critères de choix très importants pour mener à bien vos séances de bricolage. Voici les deux plus importants :

Les matériaux utilisés

Le type de matériaux utilisés est probablement le critère le plus important à prendre en considération avant d’acheter une clé à fourche. Il est préférable d’opter pour des clés en chrome vanadium et surtout pas en acier forgé. Ce dernier est réputé pour sa qualité médiocre et sa durée de vie relativement courte.

Le bras de levier

Les concepteurs de la clé à fourche ont fait en sorte d’adapter la longueur des bras avec l’ouverture des embouts. Ainsi, le bras est fait pour respecter le nombre de tours que la vis peut supporter lors du serrage ou du desserrage. Ceci dit, il arrive que certains fournisseurs proposent des clés avec des bras plus longs par rapport à l’embout. Il faut donc éviter de les utiliser au risque d’abîmer votre matériel.